Nos guides

10 conseils pour bien faire visiter son bien immobilier

C’est le grand jour, vous allez recevoir vos premiers visiteurs et donc de potentiels acquéreurs pour votre maison ou votre appartement. Mais vous stressez un peu, peur de mal faire, d’être mauvais vendeur, de faire des gaffes. Pas de panique, nous vous donnons 10 conseils gagnants afin que vos visites soient dignes d’un vrai agent immobilier.

1. Privilégiez une visite en journée

Si possible par beau temps, surtout si vous avez un jardin ou une terrasse. Si votre appartement est exposé Ouest, faites la visite dans l’après-midi. Si votre maison est exposée Est, c’est le matin que la visite doit être réalisée.

2. Laissez une bonne première  impression

Un visiteur se fait une idée dans les 3 minutes. Il faut donc ne pas hésiter à faire les petites réparations qui peuvent gâcher cette première impression comme :

  • la sonnette qui ne fonctionne pas
  • Le portail ou portillon cassé
  • La porte d’entrée qui ouvre mal ou qui grince,…

3. Préparez votre bien comme si vous receviez des amis

Tout doit être nettoyé, désencombré et rangé à l’intérieur comme à l’extérieur. Vous devez aussi dépersonnaliser votre bien si besoin. Si vous collectionnez les assiettes ou les trophées de chasses, ce ne sera peut-être pas le cas des visiteurs. Ils doivent pouvoir de projeter dans cet habitat, s’imaginer dedans. Des effets et objets trop personnels bloqueront ce travail d’imagination et c’est une potentielle opportunité de vente qui est perdue.

4. Préparez les occupants à la visite

Dans la maison ou l’appartement, tout le monde doit être au courant de la visite et agir en conséquence pour le bon déroulement de cette dernière. Votre animal de compagnie doit être tenu à l’écart car certaines personnes peuvent en avoir peur. Vos enfants ne doivent pas faire trop de bruit. Les télévisions, radios et autres sources de bruits doivent être éteints.

5. Respectez un itinéraire

Commencez par la partie jour, puis la partie nuit, les pièces annexes et enfin les extérieurs. Vous devez toujours commencer et finir par une pièce agréable. Ne débattez pas des caractéristiques de votre bien dans le cellier par exemple, mais dirigez-vous plutôt vers une pièce agréable comme le salon.

6. Respectez un  timing de visite

15 à 20 minutes pour une première visite cela suffit sauf bien entendu si vous vendez une propriété de 700 m². Dans ce dernier cas il faudrait prévoir une demi-journée.
Garder toujours à l’esprit que pour un visiteur tout se passe dans les 3 premières minutes.

7. Adoptez la bonne attitude

Pendant la visite vous devez vous contenter d’appuyer sur les points forts. Par exemple en passant devant la cuisine, vous pouvez dire :«la cuisine a 2 ans, la table de cuisson est vitrocéramique, le four est à pyrolyse». Attention à ne pas utiliser des superlatifs comme «belle cuisine» «superbe cheminée», cela n’a aucun intérêt et peut même agacer le visiteur.

Vous ne devez pas trop parler.

Prenez le temps nécessaire pour bien répondre aux questions. Une question est une marque d’intérêt, c’est un bon signe.

8. Ne cachez pas les défauts

Si vous sentez que le visiteur est enchanté par votre bien et qu’il peut devenir acquéreur, c’est le moment de lui montrer les points négatifs. Vous ne devez pas attendre car il aura l’impression que vous avez essayé de les lui cacher. Vous ne devez pas non plus les montrer en premier car cela n’a pas d’intérêt pour les visiteurs non intéressés.

Quelques exemples :

  • Une fissure? Vous devez la montrer et aussi présenter le rapport de l’expert de votre assurance qui conclut que ce n’est que de l’ordre de l’esthétique. Si au contraire le rapport stipule que la solidité du bâti peut-être diminuée, vous devez montrer le devis des travaux. L’idéal est même de faire les travaux ou bien dans tenir compte dans le prix.
  • Une servitude? Prenons le cas d’une conduite pluviale communale qui passe le long de votre clôture à 1 m de profondeur. Vous devez monter l’emplacement de cette conduite, informer que cette servitude est bien présente dans l’acte avec la sécurité que cela comporte. En effet si des travaux doivent être réalisés, les lieux doivent être remis en état à la charge de la commune. Préciser qu’il est interdit de construire au-dessus de cette conduite.
  • Terminer bien sûr en rassurant le futur acquéreur en disant :« nous sommes ici depuis X années et nous n’avons eu aucun souci avec cette conduite ».

9. Une règle d’or : Ne parlez pas du prix

Souvent à la fin d’une visite, certains acquéreurs potentiels peuvent vous poser des questions du type :

  • Le prix est-il négociable ?
  • Quel est votre dernier prix ?

C’est dangereux de répondre à chaud. Vous pouvez le regretter car dans le feu de l’action, on peut dire des choses de manière maladroite.

Vous pouvez froisser un acquéreur en répondant :« non le prix n’est pas négociable ». Dans votre esprit, cela veut dire que vous n’acceptez pas une trop grosse baisse. Dans l’esprit du visiteur votre réponse peut vouloir dire que vous ne discuterez pas d’un euros le prix. Il serait dommage de perdre un acquéreur pour quelques mots prononcés à la hâte.

Votre réponse doit être la suivante :

« Nous vous faisons visiter notre maison car nous y vivons depuis X années et nous la connaissons très bien. Par contre, pour la négociation, il faut vous rapprocher de l’agence immobilière Croquelacom. Nous les avons engagés car nous souhaitons qu’ils s’en occupent »

10. Faites un débrief des visites

Une fois la visite terminée, il est très important de nous faire un débriefing de visite, notamment en nous indiquant les points négatifs soulevés par le futur acquéreur.

Cela va  permettre :

  • de vous donner peut-être des arguments que vous n’avez pas donnés à chaud et ainsi vous préparer pour les prochaines visites.
  • de nous préparer à la future négociation avec l’acquéreur.

 

La négociation immobilière c’est le cœur de notre métier.

C’est à ce moment précis que nos 20 ans d’expérience comptent.

C’est là notre vraie valeur ajoutée.

NOUS CONTACTER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *