Nos guides

Comment négocier le prix d’une maison ou d’un appartement?

Vous avez enfin trouvé la perle rare.

Vous jugez que le prix demandé est trop élevé.

Pour l’achat d’un logement ancien la marge de négociation peut aller de 0 % jusqu’à  plus de 50 % du prix demandé dans certains cas.

Comme chaque vente est unique, la négociation immobilière dépend de nombreux paramètres.

Du coup c’est parfois compliqué pour un acquéreur de s’y retrouver.

Nous allons lister les 6 clés pour une négociation réussie :

  • Bien connaître le marché immobilier local

C’est sur cette base que la négociation va commencer.

Vous pouvez demander à l’agent immobilier en charge de la vente. (si ce n’est pas un achat en direct)

Vous pouvez aussi aller sur le site https://app.dvf.etalab.gouv.fr/  qui liste les biens vendus (hors frais d’agence et hors frais de notaire)

  • Renseignez le département,
  • Renseignez la commune,
  • Cliquez sur la zone cadastrale de la commune qui vous intéresse,
  • Les biens vendus apparaissent en bleu,
  • Cliquez sur l’un de ces biens, proche de celui que vous convoitez, il se colore alors en rose
  • Les informations de la vente apparaissent en haut à droite.

 

  • Connaitre la date de mise en vente du bien

Si la maison vient d’être mise en vente, vous avez peu de chances que le propriétaire accepte une baisse de prix.

À l’inverse si vous découvrez que le bien est en vente depuis plus de 3 mois, peut-être que cela signifie que le prix est trop élevé et vous avez plus de chances d’obtenir une baisse de prix conséquente.

 

  • Lister les points faibles du logement visité

Même si c’est l’appartement de vos rêves, il a sûrement des points faibles ou des défauts qui peuvent vous permettre de mieux négocier.

Quelques pistes :

  • Situation du bien comme par exemple proche d’une route passante, d’une ligne haute tension, éloigné de tout commerce, proche d’une voie ferrée…
  • Travaux à prévoir comme par exemple l’isolation, les fenêtres, le chauffage, la cuisine, la salle de bains…
  • Anomalies présentes dans les diagnostics techniques obligatoires.

Attention à ne pas être trop négatif quand même!

  • Connaitre son budget

Il est essentiel de connaitre son budget avant toute recherche de bien immobilier.

Pour cela contacter votre banque et ou un courtier en prêt immobilier.

N’oubliez pas de rajouter en plus du prix du bien les frais de notaire et travaux éventuels.

  • Préparer ses arguments

N’improvisez-pas, listez l’ensemble des points sur une feuille afin de ne pas en oublier lors de la négociation.

  • Proposer un prix plus bas que celui souhaité

Si vous souhaitez acheter 200 000 €, proposez 190 000 € ou 195 000 € car l’acquéreur va sûrement faire une contre-proposition.

La négociation est plus fructueuse en passant directement avec le propriétaire?

– Il est tentant de penser qu’en achetant directement avec le propriétaire sans passer par une agence on achètera moins cher mais ce n’est souvent pas le cas.

  • En effet, un propriétaire a souvent tendance à surestimer la valeur de son bien.
  • Il passe facilement une annonce gratuite sur un site comme par exemple Leboncoin sans estimation préalable.

 

– À l’inverse, un agent immobilier a tout intérêt à commercialiser un bien que s’il est dans le prix du marché car il a obligation de résultat.
Il connait le contexte de la vente et il est votre allié. Il a tout intérêt à ce que la vente se réalise puisqu’il n’est pas rémunéré avant.

 

– la négociation est un succès? Oui ? Mais en rajoutant 4 à 6 % du prix en commission on est du coup hors marché! En effet, en achetant un bien à 200 000 € net vendeur une agence prend entre 8 000 € et 12 000 € de frais !

  • Avec Croque la com’ la négociation ne sera pas inutile car vous resterez dans les prix du marché même avec la commission: chez nous elle sera de 1% soit 2 000 € dans l’exemple pris.

 

Croque La Com’ c’est la solution pour bien négocier.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *